Edaïs, les peuples de Faérie

Nom masculin invariable, employé avec une majuscule.

S’il peut aussi s’utiliser comme un adjectif (sans majuscule et également invariable), il est plus correct d’utiliser le terme édaïque dans cette utilisation.

Edaïs est le terme générique pour qualifier tout être intelligent peuplant Gwel’Edaïs et ce quelque soit sa race ou son ethnie.

* Des caractéristiques physiques communes peuvent se dégager des Edaïs :

- leurs oreilles sont généralement pointues mais de longueur variable, sauf chez les chouadunvael où elles sont arrondies.

- leur besoin de sommeil est très limité. Certains peuvent se contenter de quelques heures par semaines ce qui leur permet de passer des nuits entre fêtes et agapes. Conséquence directe de cette aptitude, leur vitesse de récupération est bien supérieure à celle des humains.

- Autre aptitude remarquable, une vitesse de cicatrisation supérieure, voire exceptionnelle chez certains peuples. Les howlett sont connu pour leurs capacités de régénération.

- Dans le même ordre d’idée, les Edaïs ne sont pas ou peu affecté par les armes technologiques. Selon les ethnies, les balles traditionnelles les traversent sans dommage ou les plaies engendrées par celles-ci se cicatrisent en quelques secondes sans pertes sanguines. Les munitions explosives ou incendiaires font un peu plus de dégâts. Les seules armes valides contre les Edaïs restent donc les armes blanches et la Mãgie.

- En règle général, ils ont une très bonne tolérance aux variations climatiques.

- Enfin, l’ensemble des Edaïs a une vision nocturne performante. Tous voient en semi-obscurité comme en plein jour et les races des profondeurs voient parfaitement dans le noir absolu.

* Les Edaïs ont aussi des points communs dans leurs personnalités :

- Leur caractère a longtemps été dominé par leurs instincts, leurs passions et leurs impulsions. Cependant, peu à peu, une touche de raison plus ou moins marqué est venu contrebalancer ces tendances, en particulier chez les elfes qui sont plus modérés dans leurs emportements.

- Selon leur humeur Tout Edaïs peut osciller entre deux extrêmes : assili / uns’eungli. Cependant certaines ethnies ou certains individus sont clairement plus ancrés dans un de ces deux aspects ne faisant que de très rares incursions vers le versant opposé.

- Même s’ils peuvent chercher tous les moyens et failles pour détourner les termes d’une promesse, ils sont respectueux des engagements pris. Un serment donné ne peut être brisé au risque de voir la destinée se retourner contre le fautif.

- Tous les Edaïs sans exception aime la fête, comprendre : la musique, le chant, la danse, la poésie, les jeux, le bon boire et le bon manger mais aussi les plaisirs du corps. Ils adorent faire de blagues, parfois douteuses voir dangereuses, mais apprécient beaucoup moins en être victimes.

- Ils craquent pour les pâtisseries humaines et le lait.

* Mort d’un Edaïs.

Les Edaïs considèrent ne pas avoir d’âme.

Rappelons que selon la tradition Chrétienne, ils sont les oubliés de Dieu. Lorsque Dieu a demandé à Eve de lui présenter l’ensemble de ses enfants, elle a dissimulé ceux qui été sales et Dieu n’a donc pu (et pas voulu) les reconnaître.

Vivant dans l’instant présent, cette absence d’âme impliquant aussi aucune vie après la mort ne les perturbe absolument pas. S’ils se soucient de l’avenir de leur monde et de la continuité de leurs peuples, ils n’ont pas d’inquiétude au sujet de leur propre mort. Donc peu importe s’ils cessent d’être si ce n’est peut-être pour la peine que cela inflige à leurs proches.

Ils redoutent beaucoup plus l’An’oulaïss qui est une négation de leur existence.

Lorsqu’un Edaïs meurt son corps se dissout. Il disparait tout simplement. Cela se fait en quelques brèves minutes lorsqu’ils sont sur Terre alors qu’en Gwel’Edaïs le phénomène peut être différé jusqu’au lever du soleil ou à la tombée de la nuit selon les ethnies.

A noter que le corps dissous des s’euganaetel laissent une emprunte sur le sol. Cette ombre ne disparait qu’aux premières lueurs du jour.

* Taxinomie des Edaïs.

Comme je le dis dans le Tome 1 :

« Le classement précis des Edaïs se révélait presque impossible, et les humains qui s’y étaient risqués avaient soit rapidement abandonné soit – et c’était le cas le plus fréquent –étaient devenus totalement fous. »

Je ne m’y risquerais donc qu’avec parcimonie, voici quelques grandes lignes avec la gradation « Peuples / Races / Ethnies » auxquels on peut ajouter « Groupes affiliés ».

Un peuple regroupe un ensemble de races aux caractéristiques communes. Par exemple, les chouïnquel font environ deux pieds de haut, des mains et pieds pourvus de quatre doigts dont un pouce opposable.

Cependant, ce peuple se diversifie en des races aussi différentes que les goblénoïdes, les gnomes ou les chouadunvael.

Ces mêmes races se déclinent à leur tour en des sous-groupes ou ethnie. Les goblénoïdes se subdivisaient presque à l’infini en gobelins, kobolds, knockers et autres chouïnquel issus des profondeurs.

A noter que les humains s’ingénient à compliquer les choses en donnant des noms différents à des ethnies identiques selon leur pays, voir leur région d’origine. Les gobelins peuvent se nommer bogles, bogies ou fanfrelons alors que les knockers sont affublés d’un grand nombre de dérivés : esprits frappeurs, boublins (Liège), coblynaus (pays de Galles) ou meister hämmerlingue (allemangne) pour n’en citer que quelques-uns.

Il est parfois possible que les différences physiques et caractérielles entre les ethnies d’une même race soient plus grandes que les variations entre les diverses races d’un même peuple.

Pour complexifier cette taxinomie, certaines ethnies de peuples différents se retrouvent affiliées à un groupe né d’une de leur caractéristique commune, sans pour autant former une race.

Ainsi le terme « s’euganaet » qui signifiait littéralement « né de l’ombre », englobe la majorité des Edaïs vivant dans les profondeurs et de nature un’seugli. Au sein de ce regroupement les goblénoïdes côtoient les trolls des profondeurs, mais pas les trolls des montagnes, eux-mêmes cousin des kreñell.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×